TRAVERSER LA FORTERESSE

Mis en avant

BASSAI DAI

traverser la forteresse pour retrouver un espace de  communication, ainsi qu’une nouvelle perspective de développement du karaté JKA en France.

étudiant le sens philosophique des katas,  , je trouve que la sensibilité de Bassai Dai correspond tout à fait au moment actuel ,qui réduit volontairement notre espace de communication.

l’espace de dialogue étant bien restreint par des acteurs de théâtre jouant parfaitement leurs rôles, mobilisons-nous autour d’un réel projet réglementé et fédéré afin de construire une réelle entité.

 ne nous laissons pas infantiliser par des opportunistes en herbe qui  prétendent être les gardiens du temple

 ce constat bien triste, qui amènera plus ou moins à court terme les pratiquants sincères à l’échec ,doit être dénoncé et contré par des actions communes.

sachons nous dégager de ces clivages d’égos et de filiations absurdes.

 quelle mascarade, que voulons-nous nous faire entendre à travers des règles d’école élémentaire. 

redonnons-nous la possibilitée d’avoir une pratique du karaté JKA représentative à l’échelle européenne.

 soyons acteurs d’un nouveau projet bien à nous et pleins de bon sens.

le travail de toutes ces années passé doit être simplement, l’image d’un fruit mûr tombant de l’arbre.

                            

le rédacteur 

 Marc Degioannini        

   

    

MAGNY EN VEXIN ET LE BUDOKAN


 

 

 

 

 

 

 

 

25 ans de passion pour le karaté  dans le parc régional du Vexin Français .

  un peu d’histoire pour commencer  cette rétrospective.

C’est en 1988 que l’uscm karaté à vu le jour avec la volonté et l’ engagement de M.Dominique Racoussot  Président de l’Uscm regroupant les sports de Magny en Vexin depuis 40 ans.

A cette époque je cherchais un club de karaté pour enseigner.

 Connaissant Magny en Vexin depuis mon enfance , je venais chiner avec mes parents chez les antiquaires

Mes souvenirs d’enfant, sont ceux d’une douceur de vivre dans une ville  au cœur du Vexin. Cela me paraissais  très loin de la région parisienne où j’habitais. C’était vraiment la campagne et j’aimais ça!

 C’est à la suite de ma rencontre avec Dominique Racoussot que nous avons décidé en septembre 1988 de  la création.

Depuis les années se sont écoulées, beaucoup d’élèves ont fait un bout de chemin avec nous, les souvenirs sont présents et ne s’effaceront  jamais.

 Pour d’autres leur présence est toujours d’actualité au sein du club, leur fidélité et leur rigueur à l’entrainement témoignent d’un réel attachement au Dojo de Magny. Ils sont un exemple envers les plus jeunes, je les en félicite.

En 25 années les choses ont évolué au sein de la ville, les maires se sont succédés M. Gilbert Picard  puis M.Jean Boisnault .

 Aujourd’hui M.Jean Pierre Muller dirige avec son équipe la municipalité, le dojo et le gymnase ont été complétement reconstruit après l’incendie criminel de 2007, depuis la rentée 2011, un magnifique complexe sportif a vu le jour .

La section et ses adhérents sont pleinement satisfaits de ce qui leur est mis à disposition, pour pratiquer dans un dojo imprégné de culture japonaise. Le Karaté.

les chiffres à retenir de la section

Nombre d’adhérents à sa création : 20 personnes

Aujourd’hui :70 personnes 40 enfants et30 adultes et adolescents.

Le nombre de ceintures noires formées au club est de 20 personnes.

Objectif et ligne directrice de la section: éduquer et appliquer les principes physiques et moraux de l’enseignement de Maitre Gishin Funakoshi.

citation <<le temps passe mais le karaté laisse son empreinte dans les mémoires de chacun d’entre nous>>

photos souvenirs des moments sympas!